Actualites de la microfINANCE::

   >  Centre de Ressources  >  Actualites  

11-05-2016 - Microfinance islamique : Le Sénégal bientôt doté d’un institut
Le Sénégal sera doté bientôt d’un institut dédié à la microfinance islamique. Les services du ministère de l’Economie, des finances et du plan, en partenariat avec la Banque islamique de développement (Bid), y travaillent. Même si la date de la mise sur pied de cet institut n’est pas encore connue, une chose est sûre, la structure sera d’un apport capital pour les Petites et moyennes entreprises (Pme), a indiqué hier, la directrice de la Monnaie et du crédit, Mme Oulimata Diop, lors de la conférence de presse organisée en prélude à la 4e édition du forum international sur la finance islamique de l’Afrique de l’Ouest.

Prévue du 2 au 3 juin, l’édition 2016 de ce forum aura pour thème, «la finance islamique au service du Pse». Organisée par l’Institut africain de finance islamique (Aiif), cette rencontre vise à développer une industrie forte de la finance islamique en Afrique de l’Ouest en commençant par faire de Dakar un hub du financement économique afin d’attirer les investissements directs des pays du golfe. Pour la directrice de la Monnaie et du crédit, ce forum vient à son heure.

«Nous sommes confrontés à des enjeux d’inclusion financière et de bancarisation, de diversification de l’offre de financement et d’élargissement de cette offre. Les produits de la finance islamique peuvent constituer une alternative intéressante pour les Pme qui sont confrontées à des difficultés d’accès au crédit. Et les produits sont véritablement adaptés au besoin des Pme», explique Mme Diop. Même son de cloche du côté du ministère du commerce qui y voit de potentiels partenaires. «Nous avons besoin de diversifier les sources de financement du Pse», a déclaré Makhtar Lakh, secrétaire général du ministère en charge du commerce. Ainsi trois grands ateliers y seront organisés durant le forum.

A travers le premier, les participants essayeront de répondre à la question comment la finance islamique peut intéresser le Pse ? Le financement des collectivités locales y sera aussi abordé. Le deuxième atelier s’intéressera à l’apport de la finance islamique aux Pme, si l’on se fie au programme annoncé par le directeur général de l’institut africain de finance islamique (Aiif), Mamadou Lamine Mbacké, initiateur de cette rencontre internationale. Pour rappel, avec un chiffre d’affaires de 2000 milliards de dollars et un taux de croissance qui avoisine les 25%, l’Afrique ne profite qu’entre 3 et 5% de la finance islamique. Une tendance qu’entend renverser Aiif à travers ce forum.
  Source: Malick GAYE - http://www.lequotidien.sn/