Actualites de la microfINANCE::

   >  Centre de Ressources  >  Actualites  

22-08-2016 - Il faut davantage de régulations pour améliorer l'inclusion financière, selon Brookings
Le Kenya, l'Afrique du Sud, l'Ouganda, le Rwanda et le Nigeria sont classés parmi les dix premiers en termes d'inclusion financière.

La mise en place de nouveaux cadres réglementaires devrait permettre d’accélérer considérablement le développement des écosystèmes financiers et la diffusion des services mobiles numériques, selon un nouveau rapport.

La Brookings Institution a examiné 26 pays à travers l'Afrique, l'Asie et l'Amérique latine afin d'évaluer leurs engagements envers l'élaboration de stratégies financières nationales et leurs effets sur la pénétration des services mobiles, et sur l'utilisation des services financiers traditionnels et numériques.

Le rapport, publié sur le site internet du think-tank américain, a placé le Kenya, l'Afrique du Sud, l'Ouganda, le Rwanda et le Nigeria parmi les dix premiers en termes d'inclusion financière.

Brookings a souligné l'exemple du Kenya, où le gouvernement a favorisé le développement de l'inclusion financière en adoptant des lois et réglementations visant le secteur financier ainsi que la protection des consommateurs.

L’institution salue notamment la décision du Kenya de modifier sa loi bancaire pour autoriser les activités de banque à distance, ouvrant ainsi les activités d’agents de banques.

Les transactions bancaires mobiles ont aussi explosé après que la Banque centrale a créé un cadre spécifique pour cette industrie, attirant des millions de personnes dans le système financier formel.

Dans sa conclusion, le rapport estime qu'un cadre réglementaire fort est essentiel pour améliorer la confiance dans le système financier.
  Source: https://www.mfw4a.org