Article de la microfINANCE::

   >  Centre de Ressources  >  Articles  

Atelier de réflexion stratégique sur le financement rural : la FONGS veut pérenniser son mécanisme de financement
  


La Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal (FONGS Action Paysanne) a organisé du 22 au 24 février 2016 à Thiès un atelier de réflexion stratégique sur le financement rural. Cet atelier a regroupé une quarantaine de participants venant de la FONGS (administrateurs, organisations paysannes affiliées, mutuelles d’épargne et de crédit partenaires), des structures d’encadrement du secteur (DMF, DRS-Sfd, AP/SFD), d’institutions de financement rural (CNCAS, UFM Louga, COOPEC- RESOPP, MEC ARLS) et des partenaires stratégiques de l’Association (SOS faim, IRAM, CNCR et ASPRODEB).

La FONGS a été crée en 1976 sur l’initiative de 9 leaders d’association. Constituée de 31 Organisations Paysannes (OP) réparties dans les différentes zones agro écologiques, elle figure parmi les pionniers du financement rural au Sénégal. Elle a développé en en 1999 les concepts de Mutuelle de Solidarité, Caisse Villageoise d’Epargne et de Crédit et Groupements d’Epargne et Crédit (GEC). Au total, 16 MEC avaient été mises en place pour une centaine de GEC.

En 2002, la FONGS a bénéficié du Fonds d’Appui aux Initiatives Rurales (FAIR) du gouvernement du Luxembourg à travers son partenaire stratégique, SOS-FAIM.

Le souci de pérenniser le FAIR, renforcer la viabilité des MEC et mieux professionnaliser les services financiers ruraux ont amené la FONGS à engager un processus de mise en réseau de 9 MEC partenaires. Beaucoup de moyens ont été mobilisés pour constituer le dossier d’agrément du réseau « FONGS FINRURAL » sans succès en raison essentiellement de la faiblesse des capacités institutionnelles, techniques et financières des MEC engagées (9 au départ, puis 4).

C’est pourquoi, cet atelier de réflexion a été organisé afin d’identifier les voies est moyens nécessaires pour pérenniser le dispositif de financement et favoriser l’accès durable des exploitations familiales rurales à des services financiers adaptés.

Ainsi, pendant trois jours les participants ont :
Partager l’expérience de la FONGS dans financement de l’agriculture familiale
Procédé à l’état des lieux des MEC et tirer les enseignements majeurs du processus de mise en réseau ;
Partagé les résultats du FAIR ;
Capitalisé les expériences de la COOPEC RESOPP et de l’UFM Louga ;
Identifié les modèles alternatifs pertinents au réseau FONGS FINRURAL ;
Formulé des recommandations pour améliorer l'accès des populations rurales en général, et de ses membres en particulier, à des services financiers adaptés ;
Elaboré un Plan d’action pour orienter la FONGS dans sa démarche.

Les principaux aces du plan d’action élaboré à l’issue des discussions sont :
1. Le redressement et la mise à niveau des MEC partenaires ;
2. Le renforcement du partenariat avec la CNCAS et les autres partenaires
3. Le choix et la mise e œuvre d’une alternative crédible au réseau « FONGS FINRURAL ».

La FONGS compte environ 130 000 exploitations familiales membres des OP partenaires. Près de 8 000 seulement sont sociétaires des MEC.

 

Nombre de Commentaires: 0


Envoyer nous votre commentaire sur cet article. Il sera en ligne des sa validation !:

Votre Nom : 1000 caractères au maximum
Votre Email :  
Commentaires:

Code généré :

Code de vérification

:

 
 


DERNIERS ARTICLES::



  publié le 30 Mars 2017
  publié le 30 Mars 2017
  publié le 05 décembre 2016
  publié le 21 Novembre 2016
  publié le 07 octobre 2016
  publié le 09 Aout 2016
  publié le 05 Juillet 2016
  publié le 27 Juin 2016
  publié le 2016-05-20
  publié le 2016-05-20