Livre bleu des Nations Unies ::

   >  Centre de Ressources  >  Livre bleu des Nations Unies   

Ce document est un produit conjoint du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies(DAES) et du Fonds d’Equipement des Nations Unies.
Il fournit un aperçu des consultations multiacteurs menées en 2004 et 2005 dans le cadre du suivi de la Conférence internzationale sur le financement du développement (18-22 mars 2002, Monterrey, Mexique) et des activités liées à l’Année internationale du microcrédit (2005).

Dans de nombreux pays en développement, les petites entreprises et les microentrepreneurs font face à de sérieuses difficultés de financement. Mais en accédant à des ressources financières, ils peuvent participer pleinement à la vie économique de leur société, créer des emplois pour eux et pour les autres et atteindre leur plein potentiel. Les pays dans lesquels les entreprises ont des opportunités pour se développer auront plus de chances de prospérer. L’importance de l’accès aux services financiers a d’ailleurs été reconnue par les chefs d’Etat et de gouvernement dans le texte adopté lors du Sommet mondial de 2005. Le fait que 2005 ait été désignée l’Année internationale du microcrédit a également contribué à sensibiliser la communauté internationale concernant le rôle clé des services financiers plus accessibles dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Cette publication a pour but d’aider les décideurs à développer des politiques et stratégies nationales permettant de mettre en place de secteurs financiers inclusifs. S’appuyant sur des expériences du monde entier, elle propose un ensemble de pistes pour surmonter les obstacles à l’accessibilité des services financiers et couvre également la question de l’environnement politique, juridique et réglementaire.

Elle est le fruit de consultations internationales entre partenaires intéressés tenues entre 2004 et 2005 dans le cadre du suivi du Consensus de Monterrey adopté par la Conférence internationale sur le financement du développement. Dans l’esprit de Monterrey, l’effort a été conjoint et a associé le système des Nations Unies, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, la communauté de la microfinance, le monde universitaire, la société civile et le secteur privé.


                                                Koffi Annan, Secrétaire Général des nations Unies

dans la meme rubrique ::